Source: Photo Budokai Mandeure


Réflexion sur la voie du Karaté-Do

Dans le Karaté-Do il serait intéressant de ne pas uniquement porter notre réflexion sur le résultat d'un grade mais d'aller bien au delà , de se focaliser plutôt sur l'art martial originel, le karaté do, celui d'Okinawa, transmit par les grands maîtres bien avant Kenwa Mabuni comme Sakugawa ou Matsumura. Ce karaté-Do qui fait que chaque technique doit être travaillée comme si c'était la dernière de notre vie. Dans le karaté sportif on se bat pour gagner une médaille d'or, d'argent ou de bronze mais en Karaté -Do on se bat uniquement pour la vie, car la médaille d'argent c'est la mort et la il n'y a aucune récompense.

L’étude du karaté ne peut se faire que si l'on pratique un karaté dénué de tout esprit de compétition. L'important ce n'est pas d'arriver le premier au prochain grade ou d'être meilleur que son partenaire de club , l'important c'est bien le chemin que l'on a pris pour y arriver. Il ne s’agit pas non plus d'imiter les maîtres mais de pratiquer un karaté vrai. Cette progression dans le karaté ne peut pas se faire par les DVD, les livres, ou encore les stages. Cette progression doit se faire sur un tatami avec des karatékas ayant le même état d'esprit martial. . Le code moral que nous nous efforçons de respecter et d'enseigner a au moins autant d'importance que la technique pure. Cet état d’esprit associé au code moral fera de nous au cours des années des karatékas respectables et respectés.

Le karaté do est un art martial qui nous permet toute notre vie de nous améliorer dans tous les domaines. D'être toujours à la recherche du détail qui nous fera progresser et c'est cette recherche personnelle, quotidienne qui fera de nous de vrais karatékas. Si l'on se dirige dans cette voie, vers la recherche du détail le plus petit possible alors on se rapprochera de plus en plus de l'image du Samourai avec son sabre, donner la frappe maximale la plus juste possible. Le Samourai n'aura pas d'autre choix que de réussir du premier coup. Le karatéka se doit de toujours garder cette image à l'esprit, du coup unique. Cette perfection de tous les jours doit nous amener à la sagesse, l’ultime grade pour toutes personnes pratiquant les arts martiaux.

Aujourd'hui nous nous devons d’enseigner le karaté avec cet état d’esprit, transmettre les vraies valeurs du karaté afin d’apporter aux élèves non seulement des techniques pour se défendre mais aussi tout le code moral transmit depuis des siècles par nos grands maîtres.

Oss
Serge Szopny