Source: Photo Budokai Mandeure



Le Tatami , une tradition à respecter

Le Tatami - son origine

Le tatami est à l'origine une natte de paille de riz compressée qui recouvre le plancher d'une maison japonaise .Celui ci mesure 1.86mde long et 96cm de large .Au japon , on exprime couramment la surface d'une pièce par le nombre de tatami ; trois tatami et demi constituant la pièce la plus exiguë dans la maison japonaise . Le tatami a les mesures parfaites du jardin zen, mais cette mesure change selon les régions .

Une salle ou un dojo se mesurait en surface de tatami . Par extension le tatami représente donc l'ensemble des nattes disposées dans une salle .Cette paille de riz tressée permettait d'amortir les chocs lors de chuttes et de projections, mais il convenait encore d'apprendre à chuter !!
Le tatami authentique n'était donc pas trés confortable , mais il évitait bon nombre d'accidents que l'on constate désormais avec les tatamis modernes .Ces derniers sont plus confortables et ne necessitent donc pas d'apprendre à chuter d'où de nombreuses blessures par manque de technique .
Les anciens tatami , s'ils provoquaient des bleus , absorbaient le choc .
Les nouveaux , bien qu'homologués , donc officiels et obligatoires , n'absorbent plus ce choc de la même manière , ce qui à long terme provoque des problèmes de dos , de genoux , et de chevilles .C'est le phénomène du matelas de lit trop mou ! Lorsqu'on chute sur un matelas on se laisse aller .Mais le véritable brise chute ( Ukemi ) est tout sauf un laiser aller .


Source: Photo Budokai Mandeure

De plus , si elle est bien entretenue la paille de riz respire , ce que ne fait pas la mousse synthétique .La bonne odeur de paille jadis valait bien la mauvaise odeur des pieds d'aujourd'hui .

Maître Mabuni disait que la pratique du karaté ne demande pas non plus un espace large : si on éxécute un kata quel qu'il soit en le découpant en quelques séquences , il suffit d'avoir un espace équivalent de trois tatami et demi ou au maximun quatre tatami .

Le Tatami - un respect - des règles - des déplacements

Lorsqu'on entre dans un dojo et que l'on monte sur un tatami on se doit de respecter certaines règles élémentaires.Ces règles de bases quelques fois barbares ,feront de nous plus tard, un bon enseignant .

Par simple raison d'hygiène, on ne monte pas sur le tatami avec des chaussures de ville ou de sports qui amènent de nombreuses miasmes , et les pieds doivent être d'une propreté absolue L'enseignant vous le fera remarquer trés rapidement .

On entre et on sort du tatami toujours avec un salut en direction du kamiza ( aujourd'hui symboliquement représenté par les photos des maîtres fondateurs ) .Ce salut s'effectue toujours debout .Une fois le cours commencé seul l'enseignant donne l'autorisation à l'élève de monter sur le tatami .On ne prendra jamais la décision de monter sur le tatami de soi même .

Une fois sur le tatami on respecte le lieu comme les déplacements .L'enseignant se trouve toujours du coté du kamiza et de ce fait , il sera considéré comme un impolitesse de passer entre le Kamiza et un ancien ou un enseignant .

De même on ne sortait jamais du tatami sans avoir demandé l'autorisation .En cas de problème c'est à dire de blessure , cela permettait à l'enseignant d'être immédiatement tenu au courant de la situation et d'éviter de perdre du temps .

De nos jours encores beaucoup de pratiquants entrent et sortent du tatami comme dans un moulin , et nul ne sait alors ce qui se passe .De ce fait un blessé peut trés bien demeurer dans le vestiaire sans que nul ne le sache .